STAGE D’ÉTÉ CLOWN TOUT PUBLIC DANS LE LOT ET GARONNE « CET AUTRE EN MOI: MON CLOWN »

« CET AUTRE EN MOI: MON CLOWN »

Animé par Cecilia Lucero (comédienne, clown, maquilleuse)

du 26 AU 31 JUILLET 2021 au GRAND GITE GARY

Horaires : de 10h à 14h

Hébergement en pension complète

Profil des stagiaires : Pour tous ceux qui souhaitent s’initier ou se perfectionner à la pratique du clown.

Nombre des participants 12 max

Quand j’ai commencé à pratiquer le clown il y a 20 ans environ j’ai senti qu’une grande porte s’ouvrait. J’ai trouvé un lieu où je pouvais exister en liberté avec mes qualités et surtout mes défauts. Le clown dans sa simplicité permet une énorme créativité, et invention et cela est inépuisable. Ce lieu m’offre de ne pas me comparer ni faire comme les autres. Il ne s’agit pas non plus d’atteindre un but, mais plutôt d’être en chemin.

Sur ce chemin en continuel changement, comme un jouet qui se transforme sans cesse, je sens que je peux être avec les autres de manière plus authentique. Cette route me rend la vie plus belle, en tant qu’artiste, en tant que personne, et j’ai envie de la partager. Si l’aventure vous dit, faisons un bout de chemin ensemble, une promenade au cœur de cette aventure riche en émotions et en découvertes. La bienveillance, la confiance et la joie seront nos guides tout au long du voyage.

OBJECTIFS DE BASE : Les fondamentaux  du  clown.

Réveiller les sens, fortifier les intuitions, ouvrir l’imaginaire, reconquérir sa spontanéité, forger sa singularité, accéder à une liberté plus grande, s’autoriser à vivre ses émotions, développer sa sensibilité, renforcer sa créativité, rire de l’imperfection.

En utilisant la forme clownesque comme outil, nous vous proposons de vous amener à:

– Favoriser la mise en confiance et la baisse progressive des inhibitions.

– Accueillir l’échec, faire ressurgir la joie.

– S’exercer à la pratique de l’amplification d’un état.

– Développer l’écoute et l’expression juste de son état présent.

– Vivre la rencontre avec le partenaire, avec le public et découvrir les possibilités multiples de jeu que cela implique.

– Apprendre à valoriser le détail

APPROCHE INDIVIDUELLE

Affirmer l’identité du clown en se confrontant à ces trois grandes questions :
D’où vient mon clown ? (Dans quel imaginaire prend-il sa source? De quelle grande famille est-il issu ?)
Qui est-il ? (De quel rêve est-il porteur ?)
Où va-t-il ? (Quels moyens se donne-t-il pour se réaliser ?)

Nous passerons en revue les fondamentaux : vivre le plateau au présent / les passages de relais / les montées d’états et les niveaux de jeu / l’importance des entrées et des sorties / la relation avec le public. Travail en solo /Duo/ Trio

« Cinq axes de travail »

1-LA RENCONTRE

Nous travaillerons sur la présence non pas du personnage mais de la personne. A partir de soi, comment travailler avec ce qui est là, ce qui nous traverse.  Il n’y a rien à produire. Simplement être. Constater les endroits de blocages. Prendre conscience des tics et mouvements parasites et puis à l’aide d’un travail technique, s’en débarrasser ou bien les mettre au service du clown.

Se rencontrer soi-même pour mieux rencontrer l’autre. Mais c’est aussi dans la rencontre avec l’autre qu’on apprend sur soi-même. Le partenaire nous parle de nous. Le public aussi.

Il participe à la rencontre et influence par ses réactions.

Mais quelles sont les conditions à créer pour que l’échange ait lieu, et l’émotion partagée ?

 2-LE COSTUME LA SILHOUETTE

Recherche et création d’un costume.  Vous allez prêter votre corps à cet être qu’on appelle clown afin qu’il  s’incarne en vous le temps d’une improvisation. Qu’il soit très simple ou extrêmement recherché, le costume permet d’ouvrir des imaginaires, ouvre une porte sur notre fantaisie. Le costume est comme une deuxième peau, il raconte notre être intérieur, et révèle son identité profonde.  Comment le clown se rêve t-il, à quoi aspire t-il dans un monde où tout serait soudain possible ?

3-LE MAQUILLAGE

Recherche et création d’un maquillage. Depuis la préhistoire lors des cérémonies rituelles, les hommes, les femmes se maquillent pour rentrer en contact avec les esprits. Peut-être que quelque chose de similaire a lieu quand on est face au miroir et qu’on laisse venir en nous cet être mystérieux et pourtant si intime qu’on appelle clown.

4-LE PROJET

Nous travaillerons autour de « la rencontre », en introduisant la notion de « projet ». Qu’est-ce qu’un projet ?

Une chanson, un tour de magie, une conférence, une confession, un cri, une obsession, un regard sur le monde, une quête métaphysique ? Y a-t-il de bons ou de mauvais projets ?

Un projet peut-il être moteur de jeu ?

Faut-il privilégier la rencontre ou le projet ?

Riche de ces questions, les clowns se confrontent à l’improvisation. 

5-L’ETAT D’URGENCE

Nous introduirons la notion « d’état d’urgence ».

Le clown n’a plus le temps. Il doit brûler les planches s’il ne veut pas que les planches le brûlent.

S’il veut « durer » sur scène, il doit s’impliquer sans retenue. Il est alors question du jaillissement. Et puis nous expérimenterons « le bide » ou quand l’échec est une aubaine. Si l’échec survient, si ça me touche, alors il se passe quelque chose et je peux rentrer en raisonnance avec mon partenaire et le public.