Antoine Banville

Musicien

Il démarre la batterie à l’âge de 10 ans. Il étudie la Percussion Classique et le Jazz au CNR de Caen, ainsi que l’Ecriture Musicale auprès de Jean-Michel Bardez.
Il approfondit son étude et sa culture de la batterie auprès de Jean-Louis Méchali, excellent connaisseur et ami de Elvin Jones et Jack Dejohnette.

Dès ses 20 ans, il étend sa pratique musicale aux rythmes des Musiques du Monde avec des musiciens de tous horizons comme Teoflo Chantre (Cap-Vert), Fadella & Sahraoui, Hocine Boukella (Algérie), Atissou Loco (Haïti), Leïti M’Baye (Sénégal), René Aubry (france), Djaïma (Bulgarie), Lena shamamyan (Syrie), Dédé Saint-Prix (Martinique).

Sa passion pour le Jazz a suscité l’intérêt des plus grands musiciens français, tels Stéphane Guillaume, prix Django Reinhardt 2009,

Sergio Gruz, proposé aux Grammy Awards de 2004 pour « Ensemble » ou encore Jean-Philippe Viret, nominé aux Victoires de la Musique 2002 pour le disque « Etant Donnés », ou encore Emmanuel Bex, David Venitucci, Sylvain Beuf, Stéphane Kerecki, Manu Codjia, Thomas de Pourquery, Nicolas Folmer, Emile Parisien, Christophe Wallemme.

Il participe cependant à plusieurs projets de façon constante, comme le Trio de Gaël Lebillan, le Quartet de Sergio Gruz, le Quintet de Alex Stuart, ainsi que le Double-Celli de Olivier Calmel.

C’est avec le Quartet de Stéphane Guillaume qu’il poursuit sa plus longue expérience musicale, saluée en 2009 par l’Académie du Jazz avec « Windmills Chronicles », meilleur disque de l’Année. Ils jouent actuellement les compositions de « Pewter Session », leur 4ème disque qui signe les 15 premières années de ce Quartet.

Pharoah Sanders fera appel à ses talents en 2011 pour pour des concerts en France et en Angleterre.

Il a également fait profiter de son expérience à des chorégraphes comme Carolyn Carlson, Paco de Cina, Virginia Heinen, Pierre Doussaint, tous chercheurs de cette émotion que le rythme provoque lorsqu’il est consciencieusement orchestré dans des improvisations qui font corps avec la Danse.

Depuis 2016 il collabore avec la compagnie Théâtre Organic sur les créations de Sophie Gazel, notamment « Ils ne mouraient plus… » programmé au Théâtre des Lucioles au Festival d’Avignon 2018.